Entretiens

Entretien avec le créateur de Nounouland

janvier 28, 2019

Pour ce deuxième entretien de l’année 2019, nous avons interrogé Pierre, créateur du site Nounouland.

 

L’entrepreneur

 

Pierre

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours avant de lancer votre entreprise ?

J’ai débuté l’informatique dans les années 2000. A cette époque l’internet grand publique n’en était qu’à ses débuts. Je sentais que je pouvais faire quelque chose dans ce nouveau monde numérique, mais je ne savais pas encore quoi. J’ai travaillé 7 ans dans un grand groupe en tant que développeur. Mais j’avais besoin de liberté. J’ai cherché ce que je pourrais lancer. J’ai connu un échec avec un service de réservation de voitures avec chauffeurs. C’est avec la naissance de mon fils que j’ai eu l’idée de lancer un site de babysitting.

Quel est votre cursus ?

J’ai été initié à l’informatique dès l’âge de 10 ans. A l’époque je m’amusais avec un MO5 ! Je savais que c’était ma voie, donc après le lycée j’ai intégré une école d’ingénieur. J’en suis ressortie avec un beau diplôme d’ingénieur en informatique quelques années plus tard.

Comment vous est venue l’idée de créer nounouland.com ?

Quand mon fils est né en 2010, sa maman a traversé un période difficile. Elle est partie à l’autre bout de la planète sans prévenir. Je me suis retrouvé seul avec un petit bout de quelques mois. Conjuguer ma vie pro et ma vie de papa solo a été compliqué. C’est en cherchant une babysitter à Paris que je me suis rendu compte que cela pouvait être compliqué. C’est comme cela qu’est né nounouland.com 1 an plus tard.

L’entreprise

 

Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

Je souhaitais un nom qui soit à la fois ludique, qui évoque la garde d’enfants et qui soit facile à retenir. Un soir avec quelques amis je leur ai parlé de mon projet, et après une sorte de brainstorming improvisé, le nom Nounouland est sorti.

Quel est le concept de votre site internet ?

Nounouland.com est un site de babysitting qui permet aux parents et aux babysitter de se mettre en relation très simplement et en toute sécurité. Ce sont les deux points qui me semblent essentiels.

Pour le coté simplicité, j’ai mis au point un algorithme intelligent qui permet aux parents de voir immédiatement et uniquement les baby-sitters qui correspondent à leurs besoins.

En ce qui concerne la sécurité, c’est simple. Les coordonnées de chacun ne sont pas visibles sans leur accord. Par exemple si un parent trouve sur le site une babysitter qui lui plait, il envoie une demande contact en un clic. La babysitter est libre d’accepter ou de refuser cette demande. Si elle l’accepte alors le parent pourra avoir ses coordonnées.

Et pour éviter les abus le nombre de demandes est limité à 5 par jours. Dans la majorité des cas c’est suffisant pour trouver sa babysitter le premier jour.

Quelles sont selon vous les innovations les plus marquantes dans votre secteur ?

C’est certainement l’intelligence artificielle. C’est grâce à elle que nous avons pu accélérer la recherche et la sélection des annonces. Plutôt que d’appliquer bêtement des filtres à une liste, puis trier à la main dans ce qui reste, l’IA de Nounouland détermine en temps réel quels sont les profils qui correspondent le mieux à chaque parent. Grace à la puissance de l’intelligence artificielle tout e fait en moins d’1/4 de seconde !

En quoi votre entreprise/votre produit/service est-il innovant ?

Le service proposé par Nounouland innove car il propose une vraie solution de simplicité aux parents qui recherchent une babysitter. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En moyenne pour trouver une babysitter il faut faire moins de 2 demandes. Le premier contact téléphonique se fait moins 30 minutes après l’inscription.

En ne proposant que les nounous qui correspondent vraiment aux parents, nous leurs assurons de trouver la bonne babysitter et de ne pas passer des heures à consulter des petites annonces de babysitter qui ne correspondent pas à leurs besoins.

Où voyez-vous votre secteur/votre entreprise dans 5 ans ?

La garde d’enfants à domicile est un marché qui se structure de plus en plus. Des acteurs avec des gros moyens apparaissent. Alors pourquoi ne pas se faire racheter ? Pour une entreprise comme la mienne ce serait une belle preuve de réussite ! J’ai déjà reçu quelques offres, mais jusque-là je n’ai pas sauté le pas.

Pensez-vous que les futures technologies vont influencer le fonctionnement ou les futurs produits de votre entreprise ?

Souvent je me pose la question : « quelle sera la prochaine révolution numérique ?». Difficile de dire ce que ce sera. Peut-être qu’un jour nous enverrons des robots chercher les enfants à la sortie de l’école ! Tout est possible.

La création

 

Comment avez-vous trouvé des financements ?

J’ai financé la création de l’entreprise moi-même en revendant l’appartement que j’avais à l’époque. Avec ce qu’il me restait une fois la banque remboursée, j’ai pu disposer d’une enveloppe de 50 000 euros qui m’ont permis de démarrer.

Et si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Quand on se lance dans l’entreprenariat, on découvre tout de zéro. On est comme un stagiaire qui apprend un nouveau métier. Les erreurs font partie de notre quotidien. Je pense que si je revenais en arrière je me ferais accompagner par un professionnel de la création. Je pense que ça m’aurait évité de perdre du temps parfois.

Quel moment a été le plus difficile ?

Le passage entre la mise en ligne du site et le moment où il a été adopté par les premiers parents et babysitter. J’ai douté de moi, de mon idée, de mon concept. C’est un moment où il faut beaucoup de forces pour ne pas tout lâcher.

Retour d’expérience

 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui veulent monter une entreprise innovante/une startup ?

A celui qui a une idée et qui y croit je conseillerai d’aller jusqu’au bout. Ne pas écouter ceux qui disent que ça ne marchera pas.

Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de votre lancement et au cours de votre parcours d’entrepreneur ?

Le manque de soutien de la part des diverses administrations. J’ai eu la sensation que créer une entreprise était un parcours du combattant. Il manque toujours un papier et souvent j’ai eu la sensation qu’on voulait m’empêcher d’y arriver plutôt que de m’aider.

À titre personnel et/ou professionnel, quels sont les sites, livre ou podcast que vous recommanderiez à des entrepreneurs ?

J’ai lu beaucoup de livres écrits pas des entrepreneurs à succès. J’ai beaucoup aimé celui d’Yvon Chouinard « homme d’affaire malgré moi ». Le fondateur de la marque Patagonia explique comment ça passion de l’escalade est devenue son entreprise.

Avez-vous beaucoup d’entrepreneurs autour de vous ?

Non, est je pense que c’est quelque chose qui m’a manqué. Etre entouré de plus d’entrepreneurs qui m’auraient fait profiter de leurs expériences m’aurait certainement fait avancer plus vite.

Le gens ont-ils raison d’avoir peur de l’intelligence artificielle ?

A aujourd’hui non. L’IA n’est pas encore au stade d’échapper au contrôle de l’être humain. La base même de l’intelligence artificielle d’aujourd’hui l’en empêche. Il ne s’agit pour l’instant que d’algorithmes complexes qui tentent de mimer la pensée humaine. Une machine n’est pas capable d’avoir de conscience. Le scénario du film Terminator n’est pas encore prêt de se dérouler.